La justice a rendu son verdict

Et me voilà, telle une girouette, qui passe maintenant du statut de présumé coupable, – pour les médias et par voie de conséquence une partie de l’opinion, à celui de NON coupable.

Que s’est-il donc passé ?

Il semblerait que le concept de la présomption d’innocence, n’ait – une fois de plus – pas résisté pas à l’épreuve de la réalité dans notre pays. Et lorsque la présomption d’innocence est confisquée, lorsque l’accusé est inaudible, cela laisse la part belle aux professionnels de la déstabilisation.

Alors, avant que le couperet judiciaire ne tombe, il a fallu faire vite : D’un côté, il s’agissait de s’en prendre à mon honneur, et de l’autre, d’user de tous les stratagèmes pour décrédibiliser mon action et mon engagement d’entrepreneur. La boue se vend bien !

Et voilà comment, du jour au lendemain, à 75 ans, après une vie de labeur à créer des milliers d’emplois, plusieurs entreprises de divertissement sans une seule faillite, à offrir beaucoup de bonheur au goût prononcé de barbe à papa, je me retrouve considéré comme un voyou, un mafieux, un personnage radioactif et infréquentable. Il faut le faire !

Quel a été mon péché ? Pour être totalement absous, il faut quand même se rendre à la confesse.

Alors, allons-y.

Un vendeur de merde chinoise…

Oui, je reconnais avoir tenu tête à Bernard de la Villardière, qui dans sa course à l’audience et au spectaculaire, a décidé un beau matin, de passer des bas fond de Caracas ou des faubourgs de Kaboul à l’avenue des Champs Elysées.

Aveuglé par ma soif de défendre les plus faibles et mon amour pour les forains, j’ai joué à mes dépends et sans m’en rendre compte, la partition qu’il avait écrite pour moi dans son scénario.

Quitte à prendre quelques libertés avec la réalité, il affirmait alors : « Campion vend de la merde chinoise en arnaquant les touristes. » Pourtant, le choix des stands a toujours été de la seule responsabilité de la Mairie de Paris et mon action comme organisateur du marché de Noël s’est toujours limitée à l’installation de l’infrastructure, notamment à la mise en place des chalets. Chaque stand indépendant est une entreprise propre, exactement comme dans les fêtes foraines.

Je n’ai donc jamais vendu « de la merde chinoise pour arnaquer les touristes, » par contre, la success-story de ce marché de Noël a démarré avec 900 000 visiteurs, pour atteindre lors de sa dernière édition 14 millions de visiteurs !

C’est l’une de mes grandes fiertés.

Un crime de lèse-majesté !

Oui je reconnais avoir tenu tête à Anne HIDALGO, exaspéré par son inconstance, son manque de fiabilité et son ambition égocentrique qui devient grotesque !

Pour ce crime de lèse-majesté, la reine Anne a lâché du jour au lendemain sa horde de communicants – plus de 400 parait-il à la Mairie de Paris – ça fait du monde !

Pour me « punir » elle n’a pas hésité à suspendre du jour au lendemain le marché de Noël, privant les parisiens d’un événement populaire et attendu, et privant, au passage, les caisses de la ville de redevances non négligeables et particulièrement bienvenues au regard de sa politique dispendieuse et déficitaire. La reine Anne ne s’est d’ailleurs pas vraiment inquiétée de mettre au chômage et de fragiliser ainsi des milliers de familles.

Toujours pour me punir, elle a décidé de punir Paris en supprimant la Grande Roue. Le tout en faisant fi de l’Histoire, car la Grande Roue de Paris remonte à l’Exposition Universelle de 1900, celle qui vit aussi naître la tour Eiffel.

Outil de valorisation du patrimoine, la Grande Roue présente, quelques mois par an est appréciée et aimée des Parisiens. Ils se sont bousculés par dizaines de milliers pour venir lui dire au revoir …

Voilà comment, grâce à un extraordinaire travail de sape, l’aventure entrepreneuriale de la Grande Roue et la prise de risque lié à un investissement de plus de 10 millions d’euros ont été passé sous silence. Un peu comme la redevance importante payée chaque année à la Ville de Paris ainsi qu’une perte depuis sa suspension sur 4 ans de 3 600 000 euros pour la Mairie de Paris : ce qui représente à ce jour une charge supplémentaire pour le contribuable parisien.

Mais la bonne nouvelle que j’ai pour vous, c’est que les tribunaux nous ont récemment appris que l’emplacement de la Grande Roue de Paris ne dépendait pas de la ville de Paris !

Mais là encore, les médisants ont préféré mettre en avant en avant rumeurs et mensonges: notamment sur l’impossibilité de payer par carte bancaire ! C’est totalement faux. Cela relève de la diffamation et de l’entreprise de déstabilisation. La billetterie mise en place avec la Mairie de Paris, a toujours respecté les normes et la loi, en acceptant naturellement le règlement par carte bancaire.

Pendant ce temps, la Grande Roue de Paris est imitée partout dans le monde, dans plus de 400 villes, – comme en témoigne les inaugurations récentes et spectaculaires à New-York et Abou-Dhabi -, Anne HIDALGO a fait le choix, une fois de plus, d’aller à contre-courant du bon sens et de l’Histoire.

Alors me direz-vous, à quoi bon écouter un forain ? Mieux vaut-il s’en référer aux rumeurs et autres bassesses des courtisans de la reine Anne, qui eux sont des gens sérieux. D’ailleurs, j’ai même appris par la presse que j’étais un nazi d’extrême droite à la solde du FN ! Le vide sidéral et la connerie sont infinis pour certains, mais, pour le vide sidéral, on n’a pas de preuves.

Un homophobe proche des réseaux FN !

Ah oui, pompon de la pomponnette, j’allais oublier, je suis homophobe !

Accusé par les mêmes Tartuffes qui ont récemment mis Pierre Palmade au rang des accusés, alors que j’oeuvre depuis plus de 30 ans pour la communauté homosexuelle …

Tout ça pour vous dire que je ne vous écris pas pour recevoir votre absolution, mais pour témoigner que la vérité finit toujours par triompher.

En homme d’action, profondément engagé, amoureux de la vie et des autres, je suis plus que jamais résolu à me battre pour qu’en 2020, une autre alternative à la politique dramatique d’Anne HIDALGO triomphe !

Parlez-en
à vos amis

Libérons Paris
sur Youtube

Marcel Campion vous donne
rendez-vous, en vidéo,
sur sa chaîne pour
le suivre au quotidien
dans son actualité

Marcel Campion propose de lever des fonds pour aider les migrants

Marcel Campion propose de rouvrir les voies sur berges

Marcel Campion au micro de Boulevard Voltaire sur les poubelles qui envahissent Paris

ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAÎNE YOUTUBE ET DÉCOUVREZ TOUTES NOS VIDÉOS